Escorts100

La Suisse, pays de l'escort

L’appellation « escort », que ce soit pour un homme ou une femme, est une version moderne de la prostitution, à la différence près que les concernés n’exercent pas sur la voie publique.

Ils sont contactés par téléphone ou sur internet pour fournir un service d’accompagnement en sus des services sexuels habituels. Les prestations sont de ce fait, facturées un peu plus cher que la normale. La plupart exercent en indépendant tandis que d’autres intègrent une agence spécialisée dans le domaine.

Les prestataires viennent de milieux très variés : étudiantes ou employées de bureau, et aussi des personnes qui travaillent déjà dans le secteur comme les masseuses et les esthéticiennes.

En Suisse, il existe actuellement près d’un millier de salons de prostitution et agences d’escort, un chiffre qui tend à augmenter d’année en année.

La loi oblige les intéressés à régulariser leurs situations, car en Suisse, travailleur du sexe indépendant est une activité professionnelle en bonne et due forme.

Certaines enquêtes effectuées recensent plus de 5,000 travailleurs du sexe, un nombre probablement très inférieur à la réalité, si l’on en juge les chiffres d’affaires très élevés du secteur.

De par ces révélations, la Suisse est aujourd’hui considérée comme le pays de l’escort.

Un pays où une agence de luxe et de haut standing est une institution privée et légale, fréquentée en grande partie par les gentlemen et les hommes d’affaires, qui ont les moyens.

Car il faut le dire, l’escorting fait partie du paysage dans ce milieu où palaces et luxures se côtoient.

C’est tout un programme et pas seulement du sexe : c’est un dîner, une bonne conversation, un accompagnement, un voyage…

Certains deviennent même des réguliers et vont jusqu’à couvrir leurs compagnes occasionnelles de cadeaux, aussi basiques que luxueux : chocolats, bijoux, parfums, chaussures…

Comme dirait l’expression : le plaisir est partagé !